La fibromyalgie a le plus souvent pour origine un très fort choc émotionnel qui a eu lieu il y a de nombreuses années, souvent pendant l'enfance ou l'adolescence. Ce choc peut être une agression, un accident, un deuil par exemple.

Ce traumatisme est resté latent, silencieux, et parfois même a été oublié au niveau conscient. Puis un évènement est intervenu qui a réactivé la mémoire de cette expérience, déclenchant l'apparition des symptômes de la fibromyalgie.

La stratégie d'accompagnement consiste alors à neutraliser la charge émotionnelle associée à l'expérience initiale.

La maladie de Crohn quant à elle semble répondre au même schéma au vu de l'expérience clinique, à la différence que l'expérience traumatisante porterait plus sur une violation des valeurs ou sur l'identité de la personne. D'une manière générale, le sujet n'est pas conscient de cette expérience.

La démarche de l'intervention reste la même, c'est à dire désamorcer la charge traumatique de l'événement fondateur et/ou travailler sur la croyance limitante qui a découlé de l'expérience initiale.

 

Les outils exploratoires de l'hypnose et de la PNL permettent de remonter à cet évènement fondateur. Cela est d'ailleurs possible que le souvenir remonte à la partie consciente ou qu'il reste au niveau inconscient. 

Il reste alors à intervenir pour neutraliser l'impact émotionnel de cette expérience. Il ne s'agit pas ici d'amener une forme d'amnésie mais bien d'appliquer un protocole qui fera que le cerveau n'associera plus les images et les sons mémorisés de l'évènement à un état émotionnel négatif.

Toute la chaine de réactions qui s'était mise en place suite à la réactivation du choc émotionnel est alors détruite et les symptômes disparaissent définitivement.